Depuis son apparition, notre formation SUVA : Conversion CACES en Permis Cariste Suisse ne cesse d’attirer beaucoup de personnes. Et si autant de monde décide de tenter l’aventure de devenir frontalier, c’est surement qu’il existe de bonnes raisons. On a donc tenté de répondre pour vous à la question : vaut-il vraiment mieux être frontalier Magasinier Cariste en Suisse ?

Le statut de frontalier Suisse c’est quoi ?

Être frontalier c’est travailler en Suisse et habiter en France (ou dans tout autre pays de l’Union Européenne). De manière générale, un frontalier Suisse est soit français, soit allemand, soit suisse. Et oui, beaucoup de suisses font le choix de travailler dans leur propre pays tout en s’installant en France, surtout pour les prix avantageux de l’immobilier.

Les accords bilatéraux ont simplifié la vie des frontaliers Suisse

L’apparition des accords bilatéraux entre la Suisse et les pays de l’Union Européenne a ouvert le marché du travail à tout frontalier tout en facilitant grandement les démarches administratives. Aujourd’hui, tout contrat de travail signé avec un employeur suisse vous permet d’obtenir le permis de travail nécessaire automatiquement.

Le marché du travail en Suisse pour un frontalier

Côté emploi, la Suisse fait figure d’exception et garde taux de chômage parmi les plus bas du monde. Son employabilité est une aubaine pour tous ceux qui ont envie de travailler en Suisse. Le pays n’a pas de mal à embaucher des étrangers. Il sera néanmoins plus simple pour les travailleurs qualifiés et diplômés dans des secteurs d’activité précis que pour les autres. Cependant, vous ne serez pas en reste en tant que magasinier cariste !

Comment devenir Magasinier Cariste en Suisse en tant que frontalier ?

À l’image de la France et des CACES, une formation professionnelle adéquate est obligatoire pour devenir Magasinier cariste en Suisse. C’est ce qu’on appelle la formation SUVA ou permis Cariste Suisse.

Comme les CACES, la SUVA dispose de plusieurs catégories : la catégorie R (correspondant au CACES R489 : Chariots élévateurs de catégories 3 & 5) et la catégorie S (dont l’autorisation de conduite peut être délivrée en disposant de la formation pour la catégorie R et correspondant aux catégories 1 & 5 du même CACES). Ces formations ont l’énorme avantage d’être valable à vie une fois acquis !

Formation SUVA : Permis Cariste Suisse

Quel est le salaire des frontaliers Magasinier Cariste en Suisse ?

Le salaire d’un magasinier cariste en Suisse est généralement compris entre 4000 CHF pour un débutant et 6000 CHF en fin de carrière (soit entre 3640 euros et 5460 euros). Néanmoins, il vous faudra prendre en considération que les entreprises suisses auront tendance à privilégier les résidents aux frontaliers et le feront savoir au niveau salarial.

Quel est le salaire d’un Magasinier Cariste en Suisse pour les frontaliers ?

Le salaire d’un frontalier Magasinier Cariste en Suisse est la plupart du temps compris entre 3500 CHF et 4500 CHF. Il vous faudra ensuite convertir votre salaire en euros. Votre salaire pourra donc varier en fonction du taux de change entre euros et Franc suisse. Au 23/04/2021, ce taux est de 0.91 euros pour 1 CHF, soit compris entre 3185 € et 4095 €. Assurez-vous cependant que le salaire proposé est conforme à ce qui se fait localement dans la profession.

Comment fonctionne les impôts en Suisse lorsqu’on est travailleur frontalier ?

Les impôts lorsqu’on est travailleur frontalier Suisse fonctionnent selon deux critères : le canton dans lequel vous travaillez et votre statut :

  • Travailleur frontalier Suisse avec retour dans le domicile quotidien

Dans certains cantons comme Genève, vous serez prélevé à la source et payerez des impôts sur le revenu en Suisse, tandis que dans d’autres vous payerez vos impôts en France.

Il est important de vous renseigner auprès de l’entreprise avant la signature de votre contrat.

  • Travailleur frontalier Suisse avec retour dans le domicile à la fin de semaine

Quelque soit le canton dans lequel vous travaillez, vous devrez régler vos impôts en Suisse. Retrouvez plus d’informations sur les impôts en Suisse pour les frontaliers.

Comment fonctionne l’assurance santé du frontalier Suisse ?

Attention, dès votre premier jour de travail en Suisse, vous changez de régime. Vous ne serez plus couverts par la sécurité sociale française. Vous devrez alors changer d’assurance santé et ça peut coûter cher : environ 600€ et sans compter la complémentaire !

Choisir son assurance maladie pour frontalier est important et ne doit pas être pris à la légère. Tarder à changer son assurance risquerait de vous poser problème en cas de soin, la prise en charge pourrait être entièrement à votre charge. Retrouvez tout ce qu’il faut savoir sur l’assurance maladie des frontaliers Suisse.

Travailleur frontalier Suisse : Comment fonctionne la retraite ?

Dans la plupart des cas, vous cotiserez pour la retraite en Suisse. Cependant, au moment de prendre votre retraite, plusieurs éléments sont à prendre en compte selon votre situation professionnelle :

  • Vous n’avez travaillé qu’en Suisse : 

Votre retraite sera uniquement Suisse.

  • Vous avez travaillez dans d’autres pays avant ou après :

Vous avez cotisé dans les deux pays et percevrez une retraite distincte de chaque pays. Attention toutefois, les dates de droit à votre retraite sont différentes d’un pays à l’autre.

Vaut-il mieux être Magasinier Cariste en France ou en Suisse comme les frontaliers ?

Le salaire Suisse fait rêver, il est vrai qu’il représente la plupart du temps plus du double que celui proposé en France. Cependant, avant de vous lancer à devenir travailleur frontalier Suisse, il vous faudra prendre en considération un bon nombre de paramètres : salaire, frais de déplacement, assurance et complémentaire santé, imposition, etc… Vous pourriez parfois être perdant.

Qu’importe votre choix, nous avons la formation adaptée à vos besoins !

Formation Permis Cariste Suisse
Formation CACES Chariots français