Catégorisé dans le CACES® R482, la pelle hydraulique est une machine utilisée pour creuser des trous et des tranchées. Équipée d’un bras et d’un godet à commande hydraulique, cette machine est utilisée pour creuser des sous-sols, des étangs, des fossés et même pour l’exploitation à ciel ouvert. La pelle hydraulique à chenilles est capable de travailler sur un sol accidenté dans lequel un véhicule à roues peut se coincer. 

Pelle hydraulique sur chantier

Les pelles hydrauliques

Les pelles sur roues

Sur les pelles sur roues, le châssis repose sur des essieux munis de roues. Elle dispose d’une stabilité au cours du travail assurée par des stabilisateurs indépendants des roues.

Les pelles sur chenilles

Le châssis repose sur deux trains de chenilles.

Les mini-pelles (ou pelles compactes)

Elle dispose d’une pelle d’une masse opérationnelle inférieure ou égale à 6 000 kg.

Les pelles à avancement au pas (ou pelles araignées)

Elle dispose de pelles supportées par trois jambes ou plus, qui peuvent être articulées et/ou télescopiques. Également, elle peut être équipée de roues.

Equipements et accessoires

  • Équipement rétro : constituée d’une flèche, d’un bras, d’une biellette et d’un godet rétro qui travaille généralement en direction de l’engin. Il sert principalement aux différents travaux d’excavation au-dessous du niveau du sol.
  • Équipement butte : constituée d’une flèche, d’un bras, d’une biellette et d’un godet butte qui travaille dans la direction opposée à l’engin et généralement vers le haut. Sa fonctionnalité sert principalement au terrassement au-dessous du niveau du sol. Cet équipement est principalement utilisé en carrière.
  •  Équipement à benne preneuse ou à pinces : constitué principalement d’une flèche, d’un bras, d’une biellette et d’une benne preneuse ou d’une pince. Utilisé pour le creusement des puits ou pour les manutentions de produits en vrac (ferraille, bois, papier, etc..)
  •  Accessoires : les outils tels que godets, lames, se sont des équipements qui ne modifient pas la fonction de base de l’engin, le marquage CE de l’accessoire n’est, dans ce cas là, pas nécessaire.

 

 Les équipements interchangeables tels que brise-roche hydraulique (BRH), tarières, accessoires de manutention (crochet, électro aimant, pince, etc) cela modifie la fonction de base de l’engin, chacun de ces équipements interchangeables doit donc être certifié et muni du marquage « CE » de conformité.

Pelle hydraulique

Causes d’accidents

L’analyse des 80 accidents permet d’identifier cinq types d’accidents :

  • Un piéton trop près de la pelle est heurté par la tourelle en rotation ou par le godet en mouvement, cela peut être un accident lié au manque de visibilité.
  • Un piéton dans la zone d’évolution de la pelle est écrasé lors d’une marche avant ou d’une marche arrière, cela est dû à un manque de visibilité.
  • Le conducteur de la pelle est écrasé lors du renversement de l’engin : cet accident est lié aux terrains en pente et à l’instabilité des appuis.
  • Le conducteur glisse lors de la montée ou de la descente de la pelle, c’est un accident lié aux conditions climatiques (verglas, givre, pluie).
  • Électrocution à la suite d’un amorçage de la flèche avec une ligne électrique.

On constate que 80 accidents de pelles sont répertoriés dans la base de données EPICEA.

Quelques chiffres

  • Les types de salariés

      • 57 % des piétons
      • 43 % des conducteurs

  • Types de chantier

      • 45 % chantiers TP,
      • 14 % chantiers bâtiment,
      • 14 % de carrière.

  • Types de chantier

      • 24 % manutention levage
      • 40 % terrassement
  • Types d’engins

  • Minipelles : 

78% d’accidents conducteurs

22% d’accidents piéton

  • Pelles sur chenilles pneus sur pneus :

35% d’accidents conducteurs

65% d’accidents piétons

Cadre réglementaire

Âge du conducteur

D’après l’article D.4153-36 du code du travail, il est interdit d’employer les jeunes travailleurs âgés de moins de dix-huit ans, sur ce qui est chantier de bâtiment et de travaux publics, à la conduite des engins,  véhicules de manutention et de terrassement

Or, l’article D.4153-41 précise que les jeunes travailleurs âgés de moins dix-huit ans titulaires d’un contrat d’apprentissage ainsi que les jeunes préparent un diplôme professionnel ou technologique peuvent être autorisés à utiliser ces équipements au cours de leur formation professionnelle.

Formation à la conduite

D’après l’article R. 4323-55, il impose que la conduite des équipements de travail mobiles automoteurs et des équipements de travail servant au levage est réservée aux travailleurs qui ont reçu une formation adéquate. La formation devra être complétée et réactualisée chaque fois que nécessaire. 

Cette formation doit être réalisée par des formateurs expérimentés dans la conduite en sécurité des équipements de travail concernés, connaissant leur technologie et la réglementation qui leur est applicable et compétents dans le domaine de la prévention des risques.

Autres dispositions à retenir

Il faut savoir que les engins sur chenilles ne peuvent circuler que sur remorques sauf s’ils sont munis de patins en caoutchouc ou de dispositifs équivalents supprimant l’agressivité vis-à-vis de la chaussée. 

D’après l’article L. 121-1 du code de la route rend le conducteur responsable pénalement des infractions qu’il commet lors de la conduite du véhicule. L’article doit également s’appliquer aux engins de travaux publics.

Vous souhaitez plus d’informations ? Nous vous accompagnons !