La formation SST, Sauveteur secouriste du travail, est une formation qui vous apprend à réagir et adapter les bons réflexes si vous êtes témoin d’un incident ou d’un accident au travail. Au cours de votre formation, vous verrez le plan d’intervention, qui est un des éléments principal de la théorie des formations SST. Le plan d’intervention des formations SST est une aide pédagogique expliquant l’enchaînement des actions à entreprendre, et ceux, en fonction de la nature de l’accident et de l’état de la victime. Le plan, sous forme logigramme, avec des pictogrammes à placer au bon endroit, peut être très utile pour mémoriser les différentes étapes et leur ordre.

Passer sa formation SST

Pour assimiler les explications du plan d’intervention SST, nous vous mettons à disposition un plan interactif, mis en place par l’INRS, à la fin de l’article. Vous trouverez également votre plan d’intervention à imprimer ci-dessous.

Les piliers du plan d’intervention SST

  • Protéger

  • Examiner

  • Alerter ou faire alerter

  • Secourir

Il est nécessaire pour le secouriste de tenir compte de ces grands piliers, et de les exécuter dans l’ordre défini, afin d’intervenir le plus rapidement et efficacement possible. Ces 4 piliers se traduisent ensuite par 3 étapes… 

Se protéger et protéger les autres

Avant de vouloir intervenir, et réaliser son plan d’intervention SST, il faut faut prendre un temps, 3 minutes maximum, pour bien le définir, analyser la situation, afin de choisir les bonnes étapes du plan d’intervention. Le but dans un premier temps est d’éviter un sur accident, il est donc nécessaire de protéger la victime évidemment, mais aussi de protéger les témoins et soi-même. Pour cela, il faut déterminer la nature de l’accident, et ceux en inspectant les éléments, en interrogeant les témoins s’il y en a, la victime si elle est consciente, et recenser les éléments significatifs. Ces investigations vous aideront à prendre la meilleure décision avant d’intervenir.

Protéger

Protéger les lieux de l'accident

Sécurisation de l’accident

Déterminer la nature du danger

Il est important de savoir déterminer la nature de l’accident et les risques qui en découlent, car les interventions indiquées sur le plan d’intervention SST ne seront pas les mêmes. Il existe 4 types de risques principaux :

  • Les risques mécaniques pouvant provoquer un écrasement, un choc, une coupure etc.

  • Les risques électriques pouvant provoquer une électrocution.

  • Les risques thermique pouvant provoquer une brûlure, un incendie ou une explosion etc.

  • Les risques liés à une atmosphère toxique ou irrespirable pouvant provoquer une intoxication, une asphyxie etc.

Les dangers persistants

Pictogramme Danger Électrique Plan d'intervention SST

Danger Electrique 

Pictogramme Danger Mécanique Plan d'intervention SST

Danger Mécanique

Pictogramme Danger Thermique Plan d'intervention SST

Danger thermique ou pouvant provoquer un incendie ou une explosion

Pictogramme Atmosphère toxique Plan d'intervention SST

Atmosphère Toxique ou irrespirable

Supprimer le danger (si possible)

La troisième étape est, si cela est possible et ne fait pas courir un risque supplémentaire à qui que ce soit, est de supprimer le danger. Mais cela ne sera pas toujours possible, et certaines situations vous poussent à prendre d’autres décisions. Le plan d’intervention nous indique qu’il faut isoler le danger, si le supprimer n’est pas possible. Vous ne devez déplacer la victime qu’en cas d’extrême urgence, c’est-à-dire uniquement si la situation présente un danger vital ou immédiat.

Attention : si aucune de ces actions n’est possible, sautez les étapes du plan d’intervention et appelez directement les secours spécialisés ! Pour cela, vous pouvez demander à un témoin de vous assister.

Phase d’action

Pictogramme Supprimer le danger identifié

Suppression du danger identifié, sans aggraver l’état de la victime et sans risque supplémentaire

Pictogramme Isoler le danger

Isoler le danger de façon permanente et sans danger, sans aggraver l’état de la victime et sans risque supplémentaire

Pictogramme Soustraire la victime

UNIQUEMENT EN CAS D’URGENCE VITALE : Soustraire la victime du danger, sans aggraver l’état de la victime et sans risque supplémentaire

Devenir Sauveteur Secouriste du Travail

Analyse de la victime 

Objectifs de la manœuvre

L’objectif de cette collecte d’informations sur l’état physique de la victime, afin d’adapter les actions à mettre en œuvre, indiquées sur le plan d’intervention SST, et collecter les informations pour les secours spécialisés. 

Examiner la victime

Illustration des guides roues, accessoire utile pour les quais de chargement dans la prévention des risques d'accident liés au chargement / déchargement

Déceler une urgence vitale

La première étape est de déceler si la victime présente une urgence vitale afin d’intervenir sur ces éléments en priorité. Vérifiez si la victime saigne abondamment, si elle s’étouffe etc.

Si un de ces cas se présente, il faut intervenir immédiatement. Le plan nous indique de faire un garrot en cas d’un fort saignement, ou de faire la manœuvre de Heimlich.

Les urgences vitales visibles

Pictogramme Saignement Important

Saignement important

Pictogramme Étouffement

La victime s’étouffe

Actions à entreprendre

Pictogramme compression saignement

Comprimer le saignement

Pictogramme Manœuvre de Heimlich

Entreprendre la manœuvre de Heimlich

L’état de la victime

Ensuite, il faut vérifier si la victime est consciente ou inconsciente. Si la victime est consciente, échangez avec elle pour connaître ses blessures, les causes de l’accident, commencer à soigner des blessures, et mettre la victime dans une position adéquate. En revanche, si la victime est inconsciente, la première chose à faire est de vérifier sa respiration. Si la victime ne respire pas ou si le secouriste à le moindre doute sur le fait que la victime respire ou non, il doit impérativement procéder aux gestes de premier secours adaptés, indiqués sur le plan d’interventions SST.

Pictogramme victime inconsciente

La victime est inconsciente, respire-t-elle ?

La victime ne respire pas

Pictogramme victime ne respire pas

La victime ne respire pas

Action à entreprendre

Pictogrammes gestes premier secours

Entreprendre les gestes de premier secours (Massage cardiaque et ventilation de la victime)

La victime respire

Pictogramme Victime respire

La victime respire

Action à entreprendre

Pictogramme Position latérale de sécurité PLS

La permettre de continuer de respirer en la plaçant en PLS

La victime est consciente

Pictogramme Victime se plaint de malaise

La victime se plaint de malaise

→ Éviter l’aggravation et prendre
un avis médicale (détecter d’éventuels
signe d’AVC ou d’arrêt cardiaque)

Pictogramme détection AVC et Arrêt cardiaque
Pictogramme Brûlure

La victime se plaint de brûlure

→ Eviter l’aggravation de la brûlure
(Actions différentes en fonction du type de brûlure)

Pictogramme éviter aggravation brûlure
Pictogramme Blessure visible

La victime se plaint d’une douleur empêchant certains mouvements

→ Eviter l’aggravation du traumatisme supposé
(fracture, traumatisme crânien, cervicales etc..)

Pictogramme Eviter le traumatisme

Tous ces gestes de premiers secours, sont également appris au cours des formations SST Sauveteur Secouriste du Travail. Vous pouvez vous former par le biais de votre entreprise, mais vous pouvez aussi prendre l’initiative de vous former de vous même. 

Devenir Sauveteur Secouriste du Travail

Prévenir les secours

Une fois l’examen terminé, alertez ou faites alerter les urgences adaptées.

  • 15 : Samu

  • 18 : Pompiers

  • 112 : Numéro d’urgence Européen

  • 114 : Numéro d’urgence destiné aux personnes malentendantes par SMS, Chat, Visio

Lors du message d’alerte aux secours, après avoir récolté toutes les informations, en suivant les étapes expliquées par le plan d’intervention, vous devez rester méthodique dans la transmission d’informations aux secours. En effet, un message concis, précis et avec les bonnes informations, peut être un gain de temps non négligeable et permet aux secours de savoir précisément comment ils vont intervenir auprès de la victime.

Donner l’alerte aux secours

Pictogramme Appel secours

 Prévenir les secours de secours appropriés en donnant le message d’alerte le plus clair et précis possible.

Pictogramme Numéro d'urgence

Lors du message d’alerte aux secours, il faut donc :

  • Se présenter (donner son identité)

  • Donner les circonstances de l’accident

  • Préciser l’état de la victime

  • Son âge et son sexe

  • Donner les gestes effectuées auprès de la victime

  • Demander un complément d’informations si nécessaire, un comportement particulier à adopter

  • Rester en ligne jusqu’à ce que l’autorité au téléphone donne l’autorisation de raccrocher

Le Plan d’intervention SST peut paraître compliqué à comprendre, mais en s’entraînant, on arrive vite à retenir les différentes étapes et actions apprises durant la formation SST. C’est pourquoi nous vous proposons de vous entraîner en ligne, grâce au plan d’intervention mis en place par l’INRS. Il vous permettra d’assimiler les différentes étapes, tout en restant ludique et simple.

Nous vous mettons à disposition un plan d’intervention SST à imprimer, avec tous les pictogrammes, pour vous préparer à la formation SST.

Imprimez votre plan d’intervention SST

Se former aux gestes de premier secours, et savoir comment intervenir en cas d’accident, est toujours un plus, dans une entreprise, et même pour votre vie personnelle. Faire une formation SST est un élément vraiment valorisant pour un employé, et vous permettra de savoir réagir dans l’éventualité d’une urgence vitale !